Flux rss

Des bois de qualité pour la construction

La Communauté de communes travaille dans le cadre de la Charte forestière de territoire sur la constitution d'une offre de bois à hautes performances mécaniques. Une première étude a été réalisée afin de mesurer la qualité du bois du massif. Cette campagne de mesure, menée entre 2006 et 2007 et aboutie en 2008, avait pour principal objectif d'évaluer le potentiel de performance mécanique (PPM) du bois du massif du Vercors afin de proposer, en aval, des solutions optimales pour la valorisation du bois local. Un protocole d'étude a été élaboré à partir d'un travail concerté entre les techniciens forestiers des organismes partenaires de cette opération. La technologie utilisée est une méthode non destructive basée sur la vitesse de propagation d'ultrasons dans le bois à l'aide de l'appareil Sylvatest acquis et mis à disposition par le Parc naturel régional du Vercors.

La campagne de mesure organisée par la CCMV s'est effectuée sur un échantillonnage représentatif du massif sur deux essences principalement : le Sapin et l'Epicéa. Si la différence de performance mécanique entre ces deux essences s'est confirmée (près de 9% en faveur de l'Epicéa), il semble que les forêts privées présentent un meilleur potentiel de performance mécanique que leurs homologues publiques. Cependant, parmi les bois à haut PPM, les forêts publiques ont les meilleures éléments (25% de classe A pour les forêts publiques contre 20% pour les forêts privées). Le potentiel en bois de haute performance (C30 et +) existe avec un taux de 22% et en bois de structure avec un taux global (classes A+B) de 55%, soit de plus de la moitié de la ressource. Ainsi, il apparaît clairement que le massif du Vercors possède un potentiel intéressant de bois de construction.

Télécharger ci-dessous le document expliquant comment dans la cadre de la construction de la maison intercommunale la valorisation des bois locaux a été prise en compte.


Document PDFMaison interco bois.pdf

Une offre en bois local pour les artisans ?

La CCMV a réalisé une étude de faisabilité afin d'étudier les conditions de constitution d'une offre en bois local pour les artisans du Vercors.

Aujourd'hui, la grande majorité des bois du Vercors 4 Montagnes ne sont pas transformés sur le Plateau mais dans les vallées en Isère et dans la Drôme. Les bois massifs de sapin-épicéa utilisés par les artisans locaux (maison ossature bois, couverture, charpente, menuiserie...) proviennent pour moitié des forêts locales puis des négoces et de scieries de la région. 40 % sont néanmoins des bois d'importation.

La Communauté de communes souhaite conserver les traditions forestières sur le Vercors et permettre de garder une partie de la valeur ajoutée de la transformation de la ressource forestière locale ce qui favorise l'emploi dans la filière forêt-bois. Elle s'engage dans une démarche de développement durable afin d'optimiser le bilan carbone des produits bois utilisés dans la construction.

Travaillant avec les entreprises du Plateau, elle met à leur disposition une étude de faisabilité qui montre un potentiel de développement d'une activité de transformation des bois.

Le  bois construction
La valorisation des bois locaux

Le bois construction :  La valorisation des bois locaux

#
Autrans
#
Corrençon
#
Engins
#
Lans en Vercors
#
Méaudre
#
Saint Nizier
#
Villard de Lans
#
CCMV
#
Pour rester informé inscrivez vous à la lettre d'information de la CCMV